Les chasseurs de chars

Les chasseurs de chars allemands étaient des chars spécialisés dans la lutte antichar, ils devaient être appuyés par de l'infanterie pour ne pas être vulnérable aux armes antichars et aux soldats adverses. Au fil de la guerre, les nazis les ont équipés de bons canons pour contrer les vagues de chars ennemies mais sans grande influence sur le conflit. L'exemple le plus flagrant est celui du Jagdtiger, qui était capable de percer tous les blindages alliés mais qui était vulnérable à l'infanterie en combat rapproché. 

 

Chasseurs de chars légers: Panzerjäger I/Marder II

Les chasseurs de chars légers allemands

Panzerjäger I ausf. BLe Panzerjäger I fut un des premiers chasseurs de chars allemands, c'est un chasseur de char léger basé sur le châssis du Panzer I. Il possède un armement destiné à lutter contrer les blindés alors que le Panzer I était destiné à se battre contre l'infanterie. Ce "chasseur" était donc une conversion du Panzer I tombé en disgrâce face aux blindés de même type ayant un canon. Il fut donc conçu en 1940 et utilisé en France et en URSS. Il était très vulnérable du fait de son faible blindage mais aussi car il n'avait pas de superstructure fermée sur le dessus, il était fragile lorsque de l'infanterie en était proche, cependant il devait être utilisé en arrière des autres blindés en tant que soutien. Ce petit chasseur de chars fut produit à 202 exemplaires de mars 1940 à février 1941.

Le Panzerjäger I ausf. B était équipé du canon de 47mm Pak 36 L/43.4 (86 obus) seul sans armement de proximité. Ce canon pouvait percer 51mm de blindage à 640m, ses obus partant avec une vitesse de 775m/sec. Il possédait un blindage de 13mm de face incliné à 63° et de 13mm sur les flancs incliné à 90°. Son moteur Maybach NL 38TR de 100 chevaux suffisait à tracter ses 6.4 tonnes. Le Panzerjäger I roulait à 40km/h sur route et à 19km/h en tout-terrain pour une autonomie de 140km sur route et de 95km en terrain "meuble". Il était petit donc facile à camoufler avec sa longueur de 4.42m, sa largeur de 2.01m et sa hauteur de 2.25m. C'était un char fiable et efficace pour son travail mais qui souffrait d'une forte faiblesse en combat rapproché. L'équipage se formait de 4 personnes.

Panzerjäger I ausf. B

 


 

Le Marder II est comme le "grand frère" du Panzerjäger I, il est basé sur le châssis du Panzer II. Son armement principal fut remplacé par un canon de 75mm pour chasser les chars. Son "petit frère", le Marder I était quant à lui basé sur des châssis de blindés français récupérés lors de la campagne de France. Le Marder II possèdait une superstructure sans tourelle et devait par conséquent se tourner pour tirer. Bien sûr, il était vulnérable à l'infanterie en approche. Il fut produit de juillet 1943 à mars 1944 à un total de 651 exemplaires. 

Le Sd.Kfz 132 ou Marder II ("la fouine") s'équipait du canon de 75mm Pak-40/2  L/46 (37 obus) et d'une mitrailleuse MG34 (600 balles). Le canon de 75mm était en réalité un canon divisionnaire de 76.2mm russe. Ce canon était capable de percer 82mm de blindage incliné à 30° ce qui est excellent (le canon a été modifié pour tirer les munitions standards allemandes). Ces obus partaient avec une vitesse initiale de 720m/sec (Pzgr 39). Il avait pour protection un blindage frontal de 35mm incliné à 77°et un blindage latéral de 15mm incliné à 90°. Son moteur de 140 chevaux Maybach HL 62 TRM de six cylindres lui permettait d'aller jusqu'à 55km/h sur route et 20km/h en tout-terrain. Il pouvait ainsi parcourir 150km sur route et 100km sur terrain difficile grâce à son réservoir de 205 litres. Il mesurait 6.36m de longueur, 2.28m de largeur et 2.20m de hauteur. Ce blindé pesait 11.5 tonnes et pouvait être utilisé par 3 ou 4 hommes. Malgré un bon canon et une faible taille, ce chasseur de chars bien qu'efficace était vulnérable contre l'infanterie et les armes antichars et était en outre placé en arrière de l'attaque pour supporter l'assaut. 

Marder II

Source : Armes et armements de la Seconde Guerre Mondiale de Alexander Lüdeke, wardrawings.be, wwiivehicles.com

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 10/02/2018