Les blindés légers/moyens/lourds

Des premiers blindés légers de 1939 en Pologne aux blindés lourds de 1945, l'Allemagne a vu défiler bien des modèles et des prototypes de blindés. Voici une présentation de chaque type de blindés (chasseur de chars, blindés léger, moyen et lourd et d'autres dérivés ...)  

La première page sera dédiée aux blindés légers, la seconde aux blindés moyens et la troisième aux blindés lourds allemands.

Blindés légers : Panzer I / Panzer II / Panzer 35(t) / Panzer 38 (t)

Les blindés légers allemands

Le Panzer I est le premier char d'assaut produit par l'Allemagne dans le cadre de son réarmement dans les années 1930. C'est un char léger qui servit en première ligne dès 1939 durant la guerre contre la Pologne. Il fut rapidement reconverti en Panzerjäger I (chasseur de chars) ou en Bison (canon automoteur) en 1942. Il eût un rôle de transporteur de munitions (munitionschlepper). Leur production fut arrêtée en 1943. 

Appelé aussi Sd.Kfz 101, le Panzer I ausf. B est armé de 2 MG34 de 7.92mm, son blindage avant est de 13mm à l'avant et sur les flancs ainsi que celui de sa tourelle. Equipé d'un moteur essence, 6 cylindres Maybach NL 38 TR de 100 chevaux. Sa vitesse maximale est de 40km/h, son réservoir de 146L et son autonomie de 140km sur route et 115km en tout terrain. Il mesure 4.02m de longueur, 2.06m de largeur et 1.72m de hauteur. Seulement deux hommes sont à son bord, le tout pèse 6.0 tonnes. 1493 exemplaires de toutes les versions furent construits.


 

Panzer II ausf. DLe Panzer II est un char d'assaut allemand conçu pour être la transition en attendant la production de masse des Panzer III et IV. C'est un char léger de reconnaissance au cœur de la tactique Blitzkrieg. Il subit des transformations et il fut a l'origine du Marder II (chasseur de char) et du Wespe (canon automoteur). Il fut produit à 1964 unités.

Le Sd.Kfz 121 ou Panzer II ausf. D est armé d'un canon de 20mm KwK 30 L/55 (180 obus) et d'une MG34 de 7.92mm (2250 balles). Son canon peut tirer 280 coups/min et entre 12 000 et 14 000 avant d'être remplacé. Il peut tirer des obus explosifs traçants ou incendiaires et des obus anti-blindage traçants ou composites rigides. Son blindage avant est 30mm incliné à 81° et sur les flancs est de 14.5mm incliné à 90° mais des plaques de 20mm furent rajoutés en 1941. Son moteur Maybach HL 62 TR  six cylindres de 140 chevaux et sa boîte de vitesses ZF Aphon SSG46 le propulsaient à 55km/h, son réservoir lui permet de rouler 200km sur route et 130km en tout terrain. Il mesure 4.75m de longueur, 2.14m de largeur et 2.02m de hauteur. Trois hommes composent l'équipage, il pesait 11 tonnes. Plus tard apparut le "Luchs " ou Panzer II ausf. L. 

Panzer II ausf. D

 


 

Panzer 35(t)Le Panzerkampfwagen 35(t) est un blindé léger de l'armée Tchécoslovaque produit par les usines de Sköda. La Tchécoslovaquie était sous l'influence du IIIème Reich suite à l'annexion du pays, les blindés comme le Panzer 35(t) ou le Panzer 38(t) furent pris et réutilisés par les nazis. Ce blindé léger fut produit de 1935 à 1938 au nombre de 434 exemplaires dont 219 furent réutilisés par les nazis. Ces petits chars furent employés en URSS mais la plupart tombèrent en panne à cause du froid.

Appelé aussi Pz.Kpfw 35(t), cet engin s'armait du canon Sköda de 37 mm KwK 34(t) L/40 (en allemand) ou vz 34 de 37.2mm (en tchécoslovaque) avec un approvisionnement de 72 obus. Il possédait pour la défense rapprochée deux mitrailleuses ZB 35 ou 37 de 7.92mm, une coaxiale et une dans la caisse (1800 cartouches). Le blindage frontal 25mm, incliné à 80° et le blindage latéral de 15mm, incliné à 76° était trop insuffisant face aux chars russes. Son moteur Sköda T11 à 6 cylindres de 120 chevaux lui suffisait pour aller jusqu'à 35km/h sur les routes. La bonne autonomie de 190km sur route était primordiale pour une progression en profondeur dans les lignes ennemies. Ce blindé pesait 10.5 tonnes pour une longueur de 4.90m, une largeur de 2.35m et une hauteur de 2.10m. Malheureusement, ce char était trop faiblement armé et avait un blindage insuffisant pour rivaliser face à ces adversaires de même rang. L'équipage se composait de 4 hommes, un conducteur, un tireur et chargeur, un commandant et un copilote/radio.  

Panzer 35(t)

 

 


 

Panzer 38(t)Le Panzerkampfwagen 38(t) est un autre blindé léger de l'armée tchécoslovaque produit par les usines BMM (Bohmisch Mahrischen Maschinenfabrik). Ce blindé est produit de juin 1939 à juillet 1942, bien qu'il est devenu obsolète sur le front russe face aux redoutables T-34 et KV-1. Il sera utilisé sur tous les fronts sauf en Afrique, lors des invasions éclaires du début de guerre. De la version A à la G, 1410 exemplaires furent produits.

Le Panzerkampfwagen 38(t) ausf. E/F s'armait du canon de 37mm KwK 38(t) L/47.8 (90 obus) et de deux MG37(t) de 7.92mm (en allemand), une coaxiale et une de caisse (2700 balles). Le blindage de 50mm incliné à 74° de face et de 30mm incliné à 90° sur les flancs étaient plutôt bon en début de guerre mais trop faible par la suite à cause d'armes antichars de plus en plus lourdes. Le moteur Praga AC à 6 cylindres de 125 chevaux lui permettait de rouler à 42km/h sur route et 15km/h en tout-terrain. Avec un réservoir de 218L, le Pz.Kpfw 38(t) ausf. E/F pouvait parcourir près de 250km sur route et 160 km en tout terrain. Il pesait 9.850 tonnes pour une longueur de 4.60m, une largeur de 2.12m et une hauteur de 2.37m. Comme le Panzer 35(t), 4 hommes commandaient l'engin: un conducteur, un chargeur/tireur, un commandant et un radio/copilote. 

Panzer 38(t)

Blindés moyens : Panzer III / Panzer IV 

 

Les blindés moyens allemands

Panzer III ausf. JLe ​ Panzer III est un char d'assaut produit à 5774 unités . Il donna naissance au Sturmgeschütz III et au Flammpanzer III, char lance-flamme ainsi que Panzerbefehlswagen III, char de commandement avec un canon factice et des radios supplémentaires. 

Le Sd.Kfz 141 ou Panzer III ausf. J est armé d'un canon de 50mm Kwk 39 L/60 (84 obus) et deux MG34 de 7.92mm (2000 balles). Son canon peut tirer jusqu'à 8000 coups avant d'être remplacé et peut tirer jusqu'à 1300m. Son blindage de caisse frontal et latéral de 50mm et son blindage de tourelle de 30mm offre une bonne protection au char. Grâce a un moteur HL 120 TRM V12 Otto de 300 chevaux, le Panzer III file à une vitesse de 40km/h. Son réservoir de 320L permet une autonomie de 145km sur route et de 85km en tout terrain. Ses chenilles de 40cm lui permettent une meilleure traction hors-route. Mesurant 6.41m de longueur, 2.51m de largeur de 2.95m de hauteur, il pesait 21.5 tonnes. Le commandant, le tireur, le chargeur, le conducteur et l'opérateur radio composaient son équipage. 

Panzer III ausf. J


 

Panzer IV ausf. H

 Le Panzer IV est le char moyen allemand le plus utilisé par la Wehrmacht car produit en 8 573 exemplaires dont 3 000 furent des dérivés. Au total, plus de 11 600 véhicules avec un châssis de Panzer IV furent produits. Conçu comme char d'appui-feu du Panzer III, il fut de plus en plus blindé et de mieux en mieux armé au fil des versions. Le Jagdpanzer IV, l'Ostwind ou bien le Sturmpanzer IV "Brummbär" était quelques dérivés du Panzer IV. 

Le Sd.Kfz 161 ou Panzer IV ausf. H était armé d'un canon long antichar de 75mm KwK 40 L/48 (87 obus) ainsi que deux MG34 (3150 balles) une dans la caisse, l'autre dans la tourelle. Son canon peut percer 96mm de blindage incliné à 30° à 500m et 64mm à 2000m. Son blindage frontal est de 80mm, de 30mm sur les flancs et de 20mm sur l'arrière mais il n'était que peu incliné donc était moins résistant. Le moteur Maybach HL 120 TRM de 300 chevaux lui permettait de rouler jusqu'à 38km/h ou 20 en tout terrain. Son autonomie de 210km et ses chenilles de 38cm tractent facilement son poids de 25 tonnes. Il mesure 7.02m de longueur, 3.33m de largeur avec ses protections supplémentaires et 2.68m de hauteur. Cinq personnes composaient son équipage: le chef de char, le pilote, le radio, le tireur et le chargeur. 3774 unités de ce char combattirent dans toute l'Europe. 

Panzer IV ausf. H

Blindés lourds : Panther / Tigre I / Tigre II

 

Les blindés lourds allemands

Panther ausf. GLe Panzer V peut être considéré comme un char lourd du fait de son armement et de son blindage. Ce char d'assaut fut conçu pour contrer le T-34 russe et pour succéder au Panzer III et IV. Le Panther fut produit à 5995 unités donc en trop faible nombre par rapport aux char alliés. Le Jagdpanther, le Panther ausf. F et le Panther II étaient quelques dérivés. Seul le Jagdpanther, un chasseur de char, fut vraiment produit mais en petit nombre. A ses débuts, il a souffert de problèmes de jeunesse (mécaniques pas fiable).

Le Sd.Kfz 171 ou Panther ausf. G est armé d'un canon  de 75mm KwK 42 L/70 (79 obus) et d'une MG34 coaxiale et une de caisse (5100 cartouches). Son canon peut percer jusqu'à 138mm à 100m et 111mm à 1000m si le blindage est incliné à 30°. Le blindage frontal de 60mm incliné à 35°. Ses flancs sont protégés d'un blindage de 40mm à 90°. Le moteur Maybach HL230 P30 à 12 cylindres développait 700 chevaux. Il roulait jusqu'à 55km/h sur route et pesait 45.4 tonnes. Il était en outre "léger" pour un char lourd contrairement au Tigre I de 57 tonnes. Avec une autonomie de 200km sur route et 100 km en tout terrain, il était maniable et très efficace. Mesurant 8.86m de longueur, 3.42m de largeur et 2.98m de hauteur, il était facilement reconnaissable et camouflable. Le redoutable Panther était servi par 5 hommes d'équipage le fahrer (conducteur), le schütze (tireur), le bordführer (commandant de char) et le funker (opérateur-radio). Il devint complètement dépassé après l'apparition du Pershing, de l'IS-2 ou encore du Sherman Firefly. Il se déclina en 3 versions A, D, G et 5 membres le mettaient en action. A 1 Panther contre 7 T-34 et 8 Sherman donc à 1 contre 15 le Panther ne pouvait résister. 

Panther ausf. A

 


 

Tigre I ausf. ELe Panzer VI est le char mythique sur le champ bataille, les équipages de ces chars étaient connus pour être tenaces et impitoyables. Il résiste à toute sorte d'armes antichars en 1942, mais plus les années passent, plus les moyens mis en place pour le contrer sont efficaces. Des chars comme le Firefly ou l'IS-2 s'y confrontèrent. Il fut produit à 1355 unités car son coût de 300 000 reichmarks et sa finition le rendait long à construire. Le Sturmtiger est le dérivé le plus intéressant de ce char puisqu'il récupère son excellent châssis, l'excellent chasseur de chars Elefant fut un dérivé du Tigre I.  

Le Sd.Kfz 181 ou Tigre I ausf. E s'armait d'un canon de 88mm KwK 36 L/56 (92 obus), d'au moins deux MG34 (4800 cartouches) et de lanceur de mines, de grenades et de fumigènes. Avec des obus à haute vélocité, il peut percer 171mm de blindage à 100m et 110mm à 2000m. Son blindage de 100mm de face et de 80mm sur les flancs lui confèrent une bonne protection mais il n'est pas incliné donc n'est pas optimal. Son moteur Maybach HL 230 P45 V-12 de 700 chevaux était un peu plus faible que celui du Panther mais était "suffisant". Il roulait donc jusqu'à 38km/h sur route et 20km/h en tout terrain. Il ne pesait pas moins de 55 tonnes et avait une autonomie faible de 90km sur route et 60km en tout terrain. Le Tigre était grand: 8.24m de longueur, 3.73m de largeur et 2.88m de hauteur. Il faisait preuve de bonnes qualités antichars et d'une domination forte à ses débuts, malgré une fiabilité douteuse dans ses premières versions.

Tigre I ausf. E

 


 

Panzer VI ausf. B Tigre II Le Panzer VI "Königstiger" est le char le plus puissant de son époque avec un blindage réputé impénétrable de face et un canon capable de percer les meilleurs des chars alliés. Ce char n'a été produit qu'en petite quantité, 489 unités dont 50 exemplaires "Porsche" et 439 exemplaires pour le modèle "Henschel".  Il coûtait 321 500 reichmarks soit le prix environ 5 000 000 d'euros (le prix d'un char M1A2 Abrams).

 Le Sd.Kfz 182 ou Panzer VI ausf. B/Tigre II "Henschel" est une "Wunderwaffe", "armes miracles" censée renverser le cours de la guerre. Le Tigre II était armé du puissant canon de 88mm KwK 43 L/71 (86 obus), de deux MG34 (5850 cartouches) et d'un mortier de tourelle NbK 39 de 90mm. Son pouvoir de pénétration était si grand, qu'il pouvait percer 304mm de blindage incliné à 30° à 100m et 257mm à 1000m. Son blindage atteignait 180mm pour la tourelle, 150mm pour la caisse et 80mm sur les flancs en moyenne incliné à 27°. Son moteur V12 Maybach HL230 P30 de 700 chevaux était trop faible pour être convenable. Pour tracter cet énorme char de 69.8 tonnes, le moteur lui permettait de rouler à 35km/h sur route et 15km/h en tout terrain. Il avait une autonomie faible de 140km sur route et 90km en tout terrain. Le Königstiger mesurait 10.28m de longueur, 3.75m de largeur et 3.09m de hauteur. Il était très énergivore en essence (1000L/100km), peu mobile et passait difficilement les ponts. 

Panzer VI ausf. B Tigre II

Source :  Armes et armements de la Seconde Guerre Mondiale de Alexander Lüdeke, wardrawings.be, wwiivehicles.com

5 votes. Moyenne 4.20 sur 5.

Commentaires (3)

Quilliet
  • 1. Quilliet | 23/11/2016
tu as oubliée le Maus
blogww2
Merci de ton commentaire, mais je mettrai ce blindé dans la rubrique Les projets d'armes. Si tu connais, il y a le Löwe dans cette rubrique, moins gros que le Maus mais déjà impressionnant !
blogww2
Merci de ton commentaire, mais je mettrai ce blindé dans la rubrique Les projets d'armes. Si tu connais, il y a le Löwe dans cette rubrique, moins gros que le Maus mais déjà impressionnant !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 10/02/2018