Les armes antichars

En 1940, les français de moyens antichars de bonnes qualités mais en quantité insuffisante et parsemés sur le champ de bataille. Malgré cela, les canons comme le 25mm ou le 47 ont fait des dégâts dans les rangs allemands. Voici une présentation de chaque type d'armes antichars (fusils, canons, mines, lance-roquettes, grenade ...)

 

Armes antichars collectives : Canon léger de 25mm modèle 1934 / Canon moyen de 47mm modèle 1937

Les armes antichars collectives

Le canon léger de 25mm modèle 1934

Canon 25mm modèle 1934Le canon antichar léger de 25mm modèle 1934 est une arme redoutable à courte et moyenne portée (1000m maxi). Cette arme semi-automatique fut produite à 4450 exemplaires mais seulement 3000 furent engagés durant la bataille de France. Il était tracté le plus souvent par un cheval ou une chenilette Renault UE. Il pouvait pivoter sur angle réduit de 60° à l'horizontal et de -5° à 15° pour l'élévation. Il pouvait tirer 3 types de cartouches différentes mais uniquement perforantes : 

  • des cartouches de 25 à balle perforante : la douille est en laiton. La balle perforante possède un noyau en acier au tungstène surmonté d'une ogive en plomb durci. La cartouche pèse environ 900g (428g pour la douille en laiton, 145g de poudre et 320g pour l'ogive). L'ogive était colorée en noire pour être distinguée plus facilement.
  • des cartouches de 25 à balle traceuse-perforante : la douille est en laiton. La balle perforante diffère de la balle précèdente car elle contient un canal percé dans la partie postérieure de la cartouche pour une composition traceuse. La cartouche pèse 900g (428g pour la douille en laiton, 145g de poudre et 320g pour l'ogive). La composition traceuse permet au tireur de voir la trajectoire de sa cartouche pour ajuster le tir suivant. L'ogive était colorée en vert pour être distinguée plus facilement. 
  • des cartouches de 25 à balle d'instruction à portée réduite : la douille est en laiton. La balle d'instruction à portée réduite est constitué par un noyau en acier à ogive tronquée. Cette munition est destinée à l'entraînement uniquement. L'ogive était unicolore en noire pour être distinguée plus facilement. 

En 1940, les allemands se heurtèrent à son efficacité à courte portée. Sa portée utile est de 500m mais il peut engager des cibles jusqu'à 1000m. A 100m, sous 30° d'incidence, l'obus perce 35mm de blindage, 29mm à 500m et 20mm à 1000m. Il pèse 480kg ce qui fait de lui un canon léger et facilement manoeuvrable. Ce canon mesure 3.71m d'envergure et 1.05m de largeur, ce qui le classe dans les canons de type "compacts". De plus, sa faible hauteur de bouclier de 1.10m le rendait difficile à viser à longue distance et facile à camoufler. 7 hommes permettaient de le mettre en batterie : sergent chef de pièce, tireur, conducteur et 3 pourvoyeurs.

Il possédait une cadence de 15 à 20 coups/min, ce qui est excellent. Ce bon canon antichar possédait un pouvoir de pénétration aussi bon, voir meilleur que le 3.7cm Pak36/37 allemand. En 1940, à part les Panzer IV, aucun char allemand ne pouvait lui résister. Cette arme était précise car la vitesse initiale de 920m/sec permettait des trajectoires tendues. Il perforait bien mais réalisait assez peu de dégâts à cause de sa faible charge explosive. Un autre problème, il ne tirait que des cartouches antichar et aucune explosive ce qui le limitait à un rôle uniquement antichar. Sa portée limitée à quelques centaines de mètres le mettait d'office à la portée des tirs ennemis. 

Une version allégée vit le jour en 1937 mais elle était peu appréciée car le poids du chassis passe de 480kg à 300kg ce qui rend la structure plus fragile. De plus, les volants de pointage en hauteur et en direction était inversés ce qui rendait plus difficile l'utilisation après passage d'un modèle 1934 à un modèle 1937. La lunette avec un grossissement X4 ne change pas. Une variante antiaérienne fut aussi fabriquée. 

Ce canon équipait des blindés légers et des automitrailleuses comme l'AMC-34 ou l'AMD 35 Panhard P178.

Pénétration en fonction de la distance et du degré d'inclinaison du blindage

Canon de 25mm modèle 1934 100m 500m 1000m
30° 35mm 29mm 20mm
45° 18mm 16mm 15mm
60° 35mm 30mm 20mm
90° 47mm 40mm 30mm

 

Sources : le forum ATF40, wikimaginot.eu et deuxièmeguerremondiale.forumactif.com

Le canon moyen de 47mm modèle 1937

L47mm modele 1937e canon antichar moyen de 47mm modèle 1937 est une arme qui a la réputation d'être capable de venir à bout de tous les véhicules de l'époque. Développé par APX (Ateliers de PuteauX), ce canon présente des caractéristiques balistiques exceptionnelles. Environ 1268 exemplaires furent engagés durant la bataille de France sur les 1700 produits au total. Il devait être tracté par des tracteurs légers Citroën-Kegresse P17E ou des Laffly W 15 T. Elle supporte une vitesse maximale de traction de 60km/h sur route et 35km/h en tout-terrain. Il pouvait pivoter sur un angle de 68° à l'horizontal et de -13° à 16° pour l'élévation. Chaque rotation faite avec le volant pour l'horizontal permet de se déplacer sur 1.5° et 1.4° pour le volant de l'élévation. Le 47mm tirait 3 types d'obus différents : 

  • l'obus de rupture de 47mm perforant modèle 1936 : la douille est en laiton. Cette cartouche possède une ogive en acier en tungstène terminée par une coiffe d'ogive en magnésium. L'obus pèse environ 3.27kg (1.00kg pour la douille, 570 à 580g pour la poudre et 1.726kg pour le projectile). 
  • L'obus d'exercice de 47mm modèle 1938 : la douille est en laiton. Cette cartouche possède une ogive en fonte ou en acier courant terminée par une coiffe d'ogive en magnésium. L'obus pèse environ 3.27kg (1.00kg pour la douille, 570 à 580g pour la poudre et 1.726kg pour le projectile). 
  • L'obus de 47mm explosif modèle 1932 : la douille est en laiton. Cette cartouche possède une ogive explosive contenant 142g d'explosif. L'obus pèse environ 2.99kg (1.00kg pour la douille, 570 à 580g pour la poudre et 1410g pour le projectile). Cette munition fut peu distribuée de peur de dévoiler la position du canon trop rapidement. 

Sa portée utile est de 1000m mais il est capable d'engager des cibles à 1500m. A 100m, sous 30° d'incidence, l'obus perce 57mm à 100m, 50mm à 500m et 36mm à 1000m. Pour 90° d'incidence, il perce 106mm à 100m, 89mm à 500m et 72mm à 1000m. Il pèse 1050 ou 1150kg suivant les roues montées dessus et le constructeur de l'affût. Ce canon mesure 3.95m d'envergure, 3.70m de largeur et 1.71m de hauteur.

5 hommes expérimentés peuvent mettre en batterie le 47 en moins d'une minute et tirer 20 coups/min. Il possédait des valeurs de pénétrations environ égales au 5cm Pak 38. Les obus perforants étaient expédiés à 855m/sec pour un canon neuf et 800m/sec pour une pièce ayant tirée 500 coups. Les obus explosifs étaient envoyés à 590m/sec, ce qui lui permet d'engager des chars. La coiffe d'ogive en magnésium laisse une traînée blanche derrière et engendre une vive lueur à l'impact, ceci est intéressant pour corriger le tir suivant. Il est réputé très précis : à 1600m, le tir est contenu dans un rectangle de 65cm sur 1.05m. A 1000m, il se réduit à 41cm sur 63cm. Il faut changer la bouche de feu après 650 coups pour éviter de perdre trop de précision. Il est propice aux embuscades grâce à sa taille contenue. La lunette de grossissement X4 est combinée à un champ de vision de 180 millièmes ce qui autorise une vision correcte du champ de bataille.

Le canon modèle 1937 mesure 50 calibres (2.35m) en comparaison au modèle 1934 qui mesure 21 calibres (0.98m) et au modèle 1935 (1.50m). Le modèle 1934 équipa certains engins comme l'AMC-34 et les fortifications de la ligne Maginot. Le modèle 1935 équipa uniquement des blindés tels que le Somua S-35 et l'AMC-35.

Pénétration en fonction de la distance et du degré d'inclinaison du blindage
Canon de 47mm modèle 1937 100m 500m 1000m
30° 75mm 50mm 36mm
90° 106mm 89mm 72mm

 

 

Dénomination : 25mm modèle 1934

Nombre d'exemplaires :  4450 produits / 3000 déployés

Poids : 480kg 

Dimensions : 3.71m de longueur ; 1.05m de largeur ; 1.10m de hauteur 

Nombre de servants : 1 sergent chef de pièce, 1 tireur, 1 chargeur, 1 conducteur et 3 pourvoyeurs

Cadence de tir : 15 à 20 coups par minute

Vitesse initiale de l'obus : 920m/sec

Champ de tir horizontal : 60° 

Champ de tir vertical : -5° à +15°

Portée utile : 500m 

Portée pratique : 1000m maximum 

4 votes. Moyenne 4.25 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 10/02/2018